Jean 18 : 28 à 40

Jean fait de nous les spectateurs d’un drame où nous voyons bien ce que Jésus devrait faire pour s’en sortir et où nous ne comprenons pas pourquoi il ne le fait pas.

Les personnages : Jésus, Pilate, les autorités juives. Qui joue avec qui ?

La bonne volonté de Pilate.

  • Les allers et retours entre l’intérieur et l’extérieur : négociateur, avocat, juge d’instruction. Établir la vérité.
  • La présomption d’innocence de Jésus. Quel mal a-t-il fait ?
  • L’opiniâtreté des autorités juives.

La mauvaise volonté de Jésus

  • Le statut contesté de la monarchie juive. Jésus « grain de sable ».
  • La construction du « roi des juifs » jusqu’à la dérision.
  • Jésus entretient le doute et l’ambigüité. Témoigner de la vérité. Il ne dépend pas de lui d’être « roi ».

Comment sortir de l’impasse ?

  • Jésus « pro-voque » le tragique.
  • Une vérité qui fait être, par la voix (ou la parole) : destin <vs> vocation
  • L’issue de la vérité chrétienne : assumer et franchir le tragique