Marc 17 : 24 à 32

Quand le sage montre l'évangile, le fou regarde l'apocalypse

L’anti-apocalypse de Jésus dans l’Évangile de Marc.
Comment Jésus utilise-t-il le discours apocalyptique.

  • Reconnaissance des catastrophes « apocalyptiques » : nature, société (politique et famille).
  • Mises en garde et démentis contre les prophètes d’apocalypse.
  • Le « quand » est inconnu y compris de Jésus, le « comment » est douteux. « Qui » est le « fils de l’homme » qui rétablit l’unité à la fin ?

Le démenti du figuier.
Mérite mieux que le sapin le statut d’arbre de la foi.

  • Un arbre fruitier particulièrement tenace, persistant, surprenant.
  • Un arbre fruitier très précoce (espérer l’été en plein hiver).
  • Les signes de l’approche sont des signes de fécondité.

Les crises et le retour des apocalypses.

  • Sécularisation et retour des comportements de panique archaïques. Le « dérèglement » de la Création. Le désir de stabilité. La garantie théologico-politique.
  • La foire aux prophéties fondées sur des événements bien réels.
  • La veille et la prière active : guetter, entretenir et manifester les signes du retour des « jours heureux ».