Le néo-pragmatisme dont Richard Rorty s'est fait l'apologète est sans doute une des manifestations les plus virulentes des effets déconstructeurs de la post-modernité. Il n'en exprime pas moins une ambiance spirituelle dont on peut se demander quelles ouvertures elle laisse à une théologie soucieuse de fidélité à l'égard de l'Évangile de la justification gratuite par la foi en Jésus-Christ.